lundi 30 novembre 2015

Apéro libertin n°38 - Vendredi 11 Décembre

Mes apéros sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar "normal". On y est donc libertin en paroles, plutôt qu'en actes.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants. Contactez-moi pour vous inscrire.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



lundi 9 novembre 2015

Apéro libertin n°37 - Vendredi 13 Novembre

Mes apéros sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar "normal". On y est donc libertin en paroles, plutôt qu'en actes.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants. Contactez-moi pour vous inscrire.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.




La nuit des Ô, qu'est-ce que le phoque ?

La "nuit des Ô" est un évènement SM parisien, dont voici le début de la description :
Une fois par mois, nous vous fixons rendez-vous dans de jolies caves privées du 10e arrondissement de Paris avec notre soirée pour hommes dominateurs et femmes soumises. Le bondage, la suspension et les jeux BDSM seront à l'honneur. Cette soirée a avant tout pour but d'initier des rencontres dans un cadre festif.
Donc, des rencontres entre hommes dominants et femmes soumises. Bien. Les mêmes organisateurs ont débuté avec une "soirée des K", qui fonctionne selon le schéma réciproque, des femmes dominantes et des hommes soumis.

On notera que dans les deux cas, le nom de la soirée se focalise sur la femme : le O est celui de la fameuse soumise littéraire, et le K est l'initiale du prénom de la dominatrice à l'origine de la soire (Karine). On verra que cette disparition du dominateur au profit de la soumise est plus complète que cela encore.

Les tarifs de la nuit des K m'agacent. Les hommes payent 80 euros, pour se mettre aux services de femmes qui, elles, ne payent que 20 euros. Beurre, argent du beurre. Hommes dépréciés car nombreux et demandeurs et femmes vues comme une denrée rare (alors qu'elles constituent 51% de la population, pour rappel). Bref, je n'aime pas.

Me doutant qu'on ne trouverait pas un tarif symétrique pour la nuit des Ô, mais que les hommes paieraient encore une fois le prix fort, quelle n'a pas été ma surprise de constater qu'ils en sont tout simplement exclus ! La soirée n'est ouverte qu'aux couples (80 euros) et aux femmes (20 euros). Où sont passées les rencontres entre hommes dominants et les femmes soumises ? Qu'est-ce que c'est que ce concept complètement fumé ?

Plus bizarre encore, la description indique :
Nous précisons que cette soirée n'a aucune vocation à l'échangisme, la pluralité ou tout autre pratiques ne cadrant pas avec notre vision du BDSM.
Donc, c'est une soirée avec des couples qui n'ont pas droit d'échanger et des femmes qui n'ont pas droit de former de trio. Soit la nuit est très morne, soit les organisateurs n'appliquent pas leurs propres principes ou n'ont pas compris ce qu'ils ont écrit.

Même en oubliant cette histoire d'échangisme, quelles sont les conséquences de cette exclusion ?

- On n'est pas un maître si on n'a pas de soumise. (Ce qui se défend, d'une certaine façon.) Par contre, on peut parfaitement être une soumise sans avoir de maître, parce que phoque.

- Les soumises ne pourront jouer qu'avec des dominants en couple. Bonjour la qualité de la rencontre. C'est marrant, parce que les soumises solo autour de moi cherchent précisément des dominants célibataires !

- Les dominants solo formeront des duos de circonstance pour pouvoir entrer quand même. Donc, la soirée sera pleine de passe-ports qui s'emmerdent au bar pendant que leur cavalier chasse la soumise dans les caves.

Dernier clou dans le cercueil :

En clair : No sex allowed !
Ah bien sûr, le sexe, ce n'est pas SM. Pfff.

Ça vous parait être une soirée intéressante, à vous ?